Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Une sexualité comme les autres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Une sexualité comme les autres

Message par Admin le Dim 19 Aoû - 17:58

[img][/img]


La sexualité lesbienne couvre tous les actes sexuels entre deux ou plusieurs femmes et n'a pas, dans le concept, de différences particulières avec la sexualité hétérosexuelle ou homosexuelle masculine.

Ainsi communément chacune va chercher dans l'acte sexuel à recevoir du plaisir et à prendre du plaisir à en donner. Et si certains de ces messieurs pensent parfois que si deux femmes font l'amour ce n'est que pour les exciter, les lesbiennes ne les ont pas attendus pour enrichir la longue liste des plaisirs lesbiens. Depuis que le monde est monde les femmes s'aiment, se font l'amour et prennent du plaisir à le faire.

Et ce ne sont pas les activités qui manquent dans la sexualité lesbienne. Des caresses aux frottements, de la masturbation mutuelle à la pénétration, du cunnilingus à l'anulingus, du fétichisme au sado-masochisme, du fantasme à l'acte en passant par l'usage d'objets plus divers qu'insolites, le panel des jeux sexuels parfois ignorés voire insoupçonnés est toujours très enrichissant à découvrir.

Et qu'on aime ou n'aime pas telle ou telle pratique, chaque lesbienne trouvera forcément son bonheur!

Connais-toi toi-même

La sexualité relative à une personne est autant unique que la personne elle même. Ainsi qu'on soit volage ou fidèle, qu'on aime faire l'amour à deux ou à plusieurs, qu'on soit fem ou butch, soumise ou dominante, timide ou expressive, l'essence même de la sexualité qui est cet échange de plaisir n'est, en fin de compte, qu'une affaire de personne et de goûts personnels.

Il revient donc à chacune, pour que sa sexualité soit le plus épanouissant possible, de chercher au mieux à se connaître. L'observation de son corps, la masturbation, l'utilisation de sex-toys en solo sont autant de techniques qui pourront participer à la connaissance de soi, son corps, ses plaisirs et ses goûts.

N'oublions pas qu'il est plus facile de donner du plaisir quand on sait soi-même ce que l'on aime recevoir.

La complicité, l'échange sans tabous

Si se connaître soi-même est primordial, cela n'est néanmoins que la moitié du chemin de fait. Comme dit précédemment, les goûts d'une partenaire sont autant uniques que la partenaire elle même et donc pour satisfaire pleinement l'autre il paraît logique de lui demander ce qu'elle aime.

Malheureusement, de nos jours l'amour, les jeux sexuels, le plaisir par la jouissance sont autant de sujets tabous de la société. Et si l'on peut comprendre qu'on soit gêné de parler de sexualité en société, on ne peut que déplorer que cette pudeur se propage également jusque dans la plupart des lits des lesbiennes.

Brisez la glace ! La discussion, l'échange des impressions, l'expression de ses goûts avant, pendant et après l'acte sexuel enrichissent indéniablement la sexualité du couple, ils libèrent les corps et les esprits et augmentent la complicité entre les deux partenaires. Et si c'est difficile, faîtes preuve de patience, ne brusquez pas ni vous même ni l'autre mais n'abandonnez pas pour autant.

Dire ce que l'on aime, proposer, inviter à faire voire montrer l'exemple sont la clé d'une sexualité vivante et renouvelée, de sensations nouvelles, de plaisirs inédits.

Garder la flamme allumée

Il arrive fréquemment que dans un couple au bout de quelques mois pour les unes ou quelques années pour les autres, la libido soit en berne. C'est souvent le fait d'une sexualité monotone qui ne se renouvelle pas ou d'un manque de communication.

Tout n'est pas désespéré et la rupture n'est pas la seule issue possible. Si l'amour est encore au rendez-vous et avec de la volonté, on peut réveiller la libido de son couple.

La séduction

Un couple n'est pas une chose acquise, il a besoin de séduction continue pour durer. Il a besoin de mots doux comme un "je t'aime" ou un "quelle élégance mon amour", de gestes tendres comme une caresse, une invitation à dîner ou une rose en rentrant le soir, d'attentions quotidiennes comme un massage aux huiles essentielles à la lumière d'une bougie, ou comme la préparation d'un bain détente avec soins du corps.

Faites en sorte que ce soit la saint Valentine chaque jour !

La discussion

Je reviens sur l'échange et la communication. Il y a des couples de longue date qui n'ont jamais pris le temps de communiquer sur leur sexualité mais il n'est jamais trop tard pour le faire.

Ce n'est pas parce qu'on couche ensemble depuis 1, 5 ou 10 ans que l'on n'a plus rien à découvrir de l'autre. Il reste toujours en soi des fantasmes non assouvis, des envies cachées, à chacune d'exprimer les siennes et de découvrir celles de l'autre.

Encore une fois, osez ! La parole débloque beaucoup de choses.

L'innovation

Enfin, la sexualité est tellement vaste qu'il y a toujours moyen, même après des années, d'amener des choses nouvelles dans la chambre à coucher.

C'est peut-être le moment d'innover dans les positions utilisées. Le Kama-Sutra n'est pas spécifique à la sexualité hétérosexuelle, il a été également décliné dans un ouvrage de Kat Harding destiné aux lesbiennes tout simplement intitulé Lesbiennes Kâma Sûtra . Elle y adapte dans cet ouvrage distingué et innovant l'esprit du Kâma Sûtra à la sexualité lesbienne. Ce concentré d'érotisme qui vous guidera sur la voie du plaisir sans inhibitions constitue une référence des guides de l'amour lesbien.

Pour certaines, regarder un film porno seule ou en couple pourra également réveiller sa libido.

C'est peut-être aussi le moment d'essayer des nouveaux sex-toys (godemichés, harnais, vibromasseurs, menottes, etc...) ou de les découvrir s'ils n'étaient pas déjà dans le tiroir. Je sais qu'il existe un vieux précepte chez les lesbiennes qui consiste à penser qu' "on n'a pas besoin de pénis pour prendre du plaisir" et que le godemiché porte à controverse dans le milieu lesbien. Mais il ne faut pas voir le godemiché comme le substitut du pénis masculin mais plutôt comme un jouet érotique dont la forme correspond exactement au corps et aux besoins de la femme. Alors même si "bouh les hommes !" pour certaines, libérez-vous ! Non, l'orgasme vaginal ne doit pas être réservé aux hétérosexuelles !

Et pour celles qui souhaitent découvrir les sex toys, je vous conseille le livre Sex toys faîtes-vous plaisir.

Les guides sur la sexualité

Le couple pourra aller chercher des idées dans les livres sur la sexualité lesbienne. Les plaisirs de l'amour lesbien de Felice Newman fait référence dans ce domaine. Elle met à la disposition des lesbiennes ce guide exhaustif et objectif de la sexualité entre femmes. Il vous renseignera sur une grande variété de techniques sexuelles, vous aidera à mieux comprendre vos réactions physiologiques et vous initiera aux secrets des différents types d'orgasme. Un livre indispensable à lire en couple pour découvrir, s'épanouir et réaliser vos désirs.

Et pour découvrir les autres ouvrages de référence relatifs à la sexualité, je vous propose d'aller faire un tour dans nos livres lesbiens référencés en cliquant ici.
Se protéger

Le risque de transmission sexuelle d'IST (Infection Sexuellement Transmissible) entre femmes est faible. Toutefois, il n'est pas nul et augmente en période de règles. Un suivi gynécologique régulier permet la détection des infections asymptomatiques et une prise en charge rapide et adaptée.

Il est aussi important de consulter si vous repérez un symptôme génital anormal (écoulement ou suintement, lésion ou ulcération, éruption, excroissance, douleur, fièvre).

Donc pensez à vous protéger, ainsi que vos partenaires, qu'elles soient régulières ou occasionnelles, en utilisant les modes de prévention adaptés à chaque pratique sexuelle :

- Pour le cunnilingus, surtout en période de règles, il est conseillé d'utiliser une digue dentaire (carré de latex).

- Si vous utilisez des objets sexuels, nettoyez-les avec de l'eau tiède et du savon et désinfectez-les après les avoir utilisés. Si vous partagez vos objets sexuels avec votre/vos partenaires, veillez à utiliser des préservatifs masculins différents lors de chaque pénétration (vaginale ou anale) ou à ce que chacune des partenaires utilise un préservatif féminin (pénétration vaginale).

- Evitez le passage de sécrétions entre les zones anale et vaginale: lavez-vous et essuyez-vous d'avant en arrière et changez de préservatif masculin, de gant en latex ou utilisez des préservatifs féminins avant de passer d'une pénétration anale à une pénétration vaginale.

- Sauf avis médical, évitez l'usage de la douche vaginale ou de l'irrigation vaginale à l'aide d'une poire gynécologique, car le milieu vaginal assure lui-même sa protection grâce à la flore vaginale. L'excès de propreté peut aussi créer des conditions favorables à l'apparition de certaines pathologies (mycoses).

- Les piercings des organes génitaux et de la langue peuvent saigner pendant plusieurs jours. Il est donc fortement recommandé d'avoir des rapports sexuels protégés durant la période de cicatrisation.

Admin
Admin

Messages : 119
Date d'inscription : 10/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur http://lgbt-tahiti-cc.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum