Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


PAPA, MAMAN, JE SUIS HOMO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default PAPA, MAMAN, JE SUIS HOMO

Message par Didi le Mar 1 Sep - 22:21

Comment avez-vous annoncé à vos parents votre homosexualité ?
Comment ont ils réagis ??? Embarassed

Didi

Messages : 6
Date d'inscription : 20/08/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: PAPA, MAMAN, JE SUIS HOMO

Message par tahitian_dreamer le Dim 20 Sep - 17:33

Ma révélation à mes parents:

J'étais en poste sur Bora Bora. Je m'étais éloignée de Tahiti, de mes parents et de mon ex copine pour refaire ma vie et tout oublier. Cependant en cours de déménagement mon ex me retombe dans les bras. Je partis donc sur Bora Bora avec l'intention de préparer notre petit nid d'amour en attendant qu'elle arrive. Quelques mois plus tard et par téléphone (quelle délicatesse!!!!!!!) elle m'annonce qu'elle veut à nouveau rompre. J'étais inconsolable, je n'arrivais plus à résonner (tous ces efforts pour rien). Je pris congé auprès de ma directrice et retournais sur Papeete (je n'avais aucune famille, aucun ami sur Bora et je n'étais pas loin du suicide).

En rentrant chez moi, toujours inconsolable (cela faisait 2 jours que je n'avais pas mangé en plus) ma mère s'inquiétait de plus en plus pour mon état. A bout je lui avouais que j'aimais les femmes, que ses soupçons sur mon homosexualité étaient fondés. Je venais de faire la pire des choses qu'on ne puisse imaginer: Blesser la seule femme qui m'ai réellement aimé depuis que j'existe, ma mère.

Je lui dis que c'était comme ça et qu'elle ne pouvait pas me changer, que je l'aime mais que je voulais vivre ma vie. Que tous ces mensonges, ces secrets me bouffaient. J'étouffais!!!!!!!!. Mes yeux s'emplirent de larmes et ceux de ma mère aussi. Alors je lui lançais un ultimatum. Que si elle ne l'acceptait pas, elle risquait de perdre sa fille. (je crois qu'elle pensait que j'allais juste m'en aller).

A son tour elle me réexpédia illico presto mon ultimatum: "Que si je continuais ainsi j'allais perdre ma mère". D'après elle: ceci était intolérable. Ceci est une maladie qui infestait la Terre, plus qu'une abomination. Que j'allais aller en enfer car "notre seigneur" a fait la femme pour l'homme et pas la femme pour la femme. Elle rajouta qu'elle m'aimait car je suis sa fille, son enfant, le sang de son sang mais qu'elle n'acceptera jamais ce que je suis.

Notre discussion s'en arreta là car mon père venait d'arriver et ma mère m'abstreint de lui en parler (je pense que c'était pour me protéger sinon j'allais me faire tabassé) donc en ce qui concerne mon père je ne sais pas s'il le sait, il ne montre aucune différence à mon égard.

[b]Depuis cette fameuse révélation:


Dès que la discussion avec ma mère se posait sur mes relations privées, ou plus sur ma vie privée nous terminions toujours amicalement (pour la pulpart du temps) par rester chacune sur nos positions. Je vis une double vie, une avec mes parents et une autre où je vis, je grandis et me construit. De temps en temps elle me reproche de lui faire honte. Mais je lui réplique assez vite: "que quoi je dois vivre sa vie, une vie comme elle le commande."

Avec mon père il n'y a aucune différence entre avant et après.

Avec mon entourage, je le déclare plus librement. Attention quand cela est nécessaire (genre on essaye de me caser avec un mec, qu'une fille m'interesse ou être honnête avec des amis). Ca fait un bien fou. Je n'ai plus ce poids dans l'estomac. A présent je ne me cache plus mais je ne me montre pas (c'est pas de l'exhibition non plus LOL!!!).

Voilà,voilà ça fait un peu long je sais mais ça m'aide aussi pour mes nouvelles. Merci
avatar
tahitian_dreamer

Messages : 99
Date d'inscription : 19/09/2009
Age : 32
Localisation : Moorea

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: PAPA, MAMAN, JE SUIS HOMO

Message par Caosmos le Dim 8 Nov - 18:32

Mon « coming-out » ne s’est pas fait dans les cris et les larmes.

Ma mère a en quelque sorte… « L’habitude »….dans sa famille ses cousin proches son des rere. Mais ça reste une mère avec toute la déception et la crainte que sont fils soit malheureux plus tard dans sa vie…c'est-à-dire pas marié, pas d’enfants a charge etc… quand je vous dit que les préjuger ont la peau dure !
Je ne pense pas que mon père soit au courant, mais il n’est pas complètement stupide non plus alors je pense qu’il doit attendre que je lui dise ou qu’il s’agit d’une hésitation de ma par. Ou alors dans le meilleur des cas ; le fait que je sois le dernier de la famille et que tout mes frères et sœurs ont des enfants doit le mener a penser « bof un de plus ou de moins…. » LE RÊVE ! bounce cheers bounce

Enfin toujours est-il qu’à la maison et surtout en dehors pour ce qui est de ma bisexualité c’est profil bas histoire de pas faire tache HAHA! pirat



Dernière édition par Caosmos le Mer 31 Mar - 21:16, édité 1 fois
avatar
Caosmos

Messages : 181
Date d'inscription : 07/11/2009
Age : 29
Localisation : Dans la partie de ton être que tu ne voudras jamais accepter

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: PAPA, MAMAN, JE SUIS HOMO

Message par Never987 le Ven 26 Mar - 18:56

[size=18]Salut à tous et a toutes!!
Je suis nouveau sur le forum, je suis un adolescent qui vient d'avoir 18ans et je n'es jamais avoué mon homosexualité à qui que ce soit. Je sais que je suis gay depuis que j'ai 14ans et m'inscrire dans ce forum c'est un premier pas pour moi. En effet personne dans mon entourage ce doute de mon homosexualité et ma mère que j'aime plus que tout au monde nous a dit (à mes frères et moi) suite a l'extrait du film "brokeback montain" qui passait sur rfo :
-Ahh mais c'est vraiment imonde cet espèce (homo)
je lui est répondu
-C'est leurs vie, il faut les laisser, ils sont heureux comme ça et ce sont des humains comme tout le monde
ma mère a alors répondu
-Tu as raison mais bon, Si j'apprend un jour que l'un de vous est gay, je le tu'é les fesseS! j'ai pas fait des garçons pour rien mince alors....
De ce fait, je me suis mis a l'esprit que je devrais être un acteur au quotidien! Cepandent depuis ce jour j'ai souvent montré de l'ingratitude avec ma mère pour des causes qui n'ont valai pas la peine. Il y a un mois de cela nous nous sommes vaiment bien disputé et elle m'a demandé pourquoi j'étais aussi négatif envers elle pour la moindre chose. Je me suis empeché de répondre et les larmes ont coulées
Depuis ce jour, je ne montre plus aucune agréssivité tout simplement pour ne pas lui donner de réponse car voila tout, révéler mon homosexualité serait comme une exclusion de tout ce qui m'ai accordé depuis mon enfance, de l'amour, des privilèges etc...
Et donc, je ne pense pas avouer mon homosexualité a mes parents avant fort longtemps car je sais très bien qu'a mon age j'ai encore besoin de leurs soutien, il faudrait que j'attende d'être posé (avoir un travail). C'est si lointain....
Aujourdhui Je ne dirais pas que je suismalheureux, mais il m'arrive d'avoir des coups de blues due a ce térrible secret.

Merci de nous permettre de nous exprimer. Bonne journée ou soirée a vous

Never987

Messages : 4
Date d'inscription : 26/03/2010
Age : 25
Localisation : Tahiti Pirae

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Mon sentiment ^^

Message par Sweety le Dim 16 Mai - 14:46

Bonjour à tous,

Voilà je suis nouvelle sur le forum et je remercie beaucoup les créateurs de l'association cousins cousines ainsi que ceux des sites de ce genre pouvons nous permettre de nous exprimer Smile

Pour ma part, je n'ai pas encore annoncé à mes parents et la difficulté est de taille. Cela fait un peu plus de trois ans que je dois cacher ma vie privée non seulement à mes parents mais également à tout mon entourage car en effet, Tahiti est petit comme le dit on souvent donc les ragots remontent facilement...
Cependant, mon secret me pèse et même si j'ai la chance de pouvoir m'exprimer sur ce forum, il n'en reste pas moins de la lourdeur de ce poids. Ma chérie et moi avions malgré mener une vie plutôt bien, certes très mouvementé, mais convenable. On a vécu des hauts et des BAS, la vie n'a pas du tout été facile, au contraire, les dragues par ci et tout et tout, les petites manies des copines à faire des bisous sur nos joues ainsi que les câlins et j'en passe... A devoir cacher notre relation, nous avons du nous adaptée à la société qui nous entoure. Mais il en aurait été différent si nos parents le savaient. En effet, les embûches que nous avons rencontrés ont été du au fait de devoir nous cacher. Mais le pire, c'est que chacune de notre côté, nous avons subi des reproches de nos parents. En effet, nos parents mutuels nous cotoient, nous dormons l'une chez l'autre sous le rôle de "meilleure amie", mais comme toutes amoureuses, les sentiments sont plus forts que tout et parfois nos parents voyaient des signes de notre relation. Mais nous avons toujours pu détourner la situation et leur faire croire notre mensonge. De même que dans la société, nous avons été découverte par nos amies, non, je devrais dire que nous leurs avons dit notre relation et à chaque fois, nous avons rencontré des difficultés, non pas parce qu'ils ne l'acceptaient pas, mais parce qu'ils ont tous un jour ou l'autre dénoncé à quelqu'un de leur entourage, ce qui a créer nos ruptures avec eux car le dire raccourci le parcours de notre secret vis à vis de nos parents.
Mais voilà, ma chérie avait dit à son frère pour notre relation qui l'a très bien pris, nous avions été obligé de lui dire car mon bébé n'allait pas réussir à le lui cacher et pour tout autre chose, mais depuis sa nouvelle copine (à son frère) il est souvent question de comparaison entre lui et ma chérie dans leur maison, et les problèmes, les GROS problèmes ont commencés, en partant par la MENACE de tout dénoncer aux parents. Ainsi ma chérie a préféré avouer d'elle même notre relation à ses parents qui n'acceptent pas, mais qui ne la rejette pas pour autant car malgré tout c'est leur fille et qu'ils l'aiment profondément. Depuis, je ne puis plus mettre les pieds chez elle et vice versa et ils lui ont dit qu'ils ne lui tourneront pas le dos, mais qu'ils préfèrent que nous habitions ensemble pour vivre comme on le désire. Ils ne nous interdisent pas de nous voir, mais que cela ne se fasse pas dans nos maisons personnelles. Donc depuis, nous ne pouvons nous voir qu'en dehors de chez nous, je suis plutôt contente du résultat, mais cela reste malgré tout difficile car nous avions été habitué à nous voir chacune chez l'une et chez l'autre tous les week ends ce qui n'est plus le cas et cela pour un moment encore car nous sommes plongées actuellement dans nos études sans qui nous ne réussiront pas à construire un avenir... Pour mes parents, ils ne le savent pas encore, et je pense que je vais devoir attendre de pouvoir subvenir moi même à mes propres besoins avant de pouvoir le leur annoncer... Je les connais, et je sais qu'ils ne l'accepteront pas... du moins pas tout de suite... De plus, je suis en période d'examen, par conséquent, je ne tiens pas à être encore plus stressée... Mais une chose est sûre, le dire fait énormément de bien et il n'est plus question de se cacher, mais d'être enfin telle que nous sommes, sans pour autant mettre mal à l'aise autrui... La société reste à ce jour très tolérante envers les homosexuels, cependant, la situation me semble encore trop fragile pour pouvoir prétendre être libre d'agir comme les "hétérosexuels"...

Voilà, je sais que c'est long désolée lol, mais je n'ai pas pu résumer plus ^^ Nana

Sweety

Messages : 8
Date d'inscription : 16/05/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

default Re: PAPA, MAMAN, JE SUIS HOMO

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum